La campagne Pleins feux sur les créateurs a préparé la lettre ouverte suivante à être envoyée à le ministre du Patrimoine canadien, M. Pablo Rodriguez.

Pleins feux sur les créateurs est un appel à l’action lancé par les créateurs canadiens. Les Canadiens et Canadiennes consomment plus de contenu numérique que jamais, et nos créateurs ont ouvert la marche au moment du passage au numérique en numérisant leurs œuvres, en apprenant à maîtriser l’Internet et en devenant les gestionnaires de leurs propres œuvres sur les réseaux sociaux. Or, les lois et règlements qui permettent aux créateurs d’exploiter leurs œuvres afin d’en vivre sont aujourd’hui désuets. Sans l’attention urgente du gouvernement, des milliers de créateurs canadiens seront incapables de continuer de raconter les histoires typiquement canadiennes auxquelles ils nous ont habitués.

Gagner sa vie grâce à la création est devenu une tâche trop difficile :

  • Les créateurs sont généralement plus mal en point aujourd’hui que dans les années 1990
  • Les lois des années 1990 étaient conçues pour assurer à la fois le succès des créateurs et celui des innovateurs technologiques dans l’écosystème numérique. Malgré cela, ces lois ont finalement eu pour effet de détourner les revenus et bénéfices des créateurs et de les réacheminer vers une industrie technologique concentrée.
  • Les créateurs ont appris à maîtriser les outils numériques nécessaires et s’y prennent par tous les moyens pour monétiser leurs œuvres, mais ils ont toujours du mal à gagner leur vie convenablement. La classe moyenne créative a presque complètement disparu.
  • Des milliers de membres de la classe créative canadienne ont écrit à la ministre Joly pour lui demander de mettre les Pleins feux sur les créateurs dans le cadre de son examen des programmes, politiques et lois culturels du pays.
  • Deux processus actuellement en cours vous offrent une occasion unique, en tant que ministre, de vous porter à la défense des créateurs et des créatrices : l’Examen prévu par la loi de la Loi sur le droit d’auteur, qui se poursuit sous la direction du Comité permanent de l’industrie, des sciences et de la technologie, et l’étude de Modèles de rémunération pour les artistes et les créateurs entreprise par le Comité permanent du patrimoine canadien.

Si vous êtes membre de la classe créative canadienne, veuillez ajouter votre voix en signant la lettre.